Changement climatique : Les lacs perdent leur oxygène

Les niveaux d’oxygène des lacs situés dans les zones de climat tempéré déclinent rapidement, plus vite que dans les océans. Le changement climatique est la principale cause de cette tendance depuis au moins quatre décennies, tendance qui menace la biodiversité et la potabilité des lacs d’eau douce. Ce sont les conclusions d’une étude internationale, publiée le 2 juin dans Nature, et pilotée par le Rensselaer Polytechnic Institute (Etats-Unis), à laquelle a participé INRAE.

Depuis 1980, les niveaux d’oxygène de ces lacs ont diminué de 5,5 % dans les eaux de surface et de 18,6 % dans les eaux profondes. Cette baisse globale d’oxygène dissous dans les lacs impacte directement les écosystèmes, en particulier la vie d’organismes comme les poissons, et altère les cycles biogéochimiques, notamment en augmentant des émissions potentielles de nutriments dans l’eau et de gaz à effet de serre, comme le méthane, vers l’atmosphère.

Référence : Jane, S.F., Hansen, G.J.A., Kraemer, B.M. et al. Widespread deoxygenation of temperate lakes. Nature 594, 66–70 (2021). DOI : https://doi.org/10.1038/s41586-021-03550-y

Lien vers le communiqué INRAE : https://www.inrae.fr/actualites/impact-du-changement-climatique-lacs-perdent-leur-oxygene

Source(s) : Communiqué de presse INRAE
30 juin 2021