Développement de la bio dans le Grand Lyon

Le 30 août, Bruno Bernard, président EELV de la métropole de Lyon, a annoncé l’attribution de 10 millions d’euros pour les investissements agricoles, soit une multiplication du budget initial par quatre. Le but : « Accompagner les agriculteurs vers une stratégie alimentaire plus durable, inclusive et résiliente ». Parmi les objectifs annoncés, l’augmentation de la population agricole, le développement de l’agroécologie, de l’agriculture biologique, mais aussi d’une agriculture de proximité.

Une des ambitions de la métropole est d’arriver à 100 % d’exploitations bio dans le périmètre d’alimentation des captages d’eau potable, avec 1 million d’euros alloués à la conversion bio ; ce qui permettrait, en plus, d’assurer une alimentation 100 % bio dans les cantines. Actuellement, le Grand Lyon compte 340 exploitations, sur 12 300 hectares, dont 38 sont bio, réparties sur 1 000 hectares. La métropole estime entre 30 et 40 % la présence de bio dans les cantines du service public.

Dans le but d’assurer la transmission des 62 % des agriculteurs de la métropole ayant plus de 50 ans, un budget de trois millions d’euros est prévu. Il permettra notamment de mettre en place un « incubateur de paysans », soit un espace-test en maraîchage biologique co-porté par les communes de la métropole. Bruno Bernard prévoit également 2 millions d’euros pour acquérir des terres agricoles menacées par l’artificialisation.

13 septembre 2021